ADC soutient UJAK et les AVD pour lutter contre le gaspillage lors des cérémonies familiales

mercredi 2 décembre 2015
par  Aminata Diène

Le programme de lutte contre la soudure et l’endettement 2011-2016 entre dans le cadre global du programme par Pays (PPP) d’ADC / Sénégal et s’inscrit sous le sceau du thème « Sécurité alimentaire ». Ce programme comporte quatre (4) axes stratégiques (les 4 C) qui sont :

  • les calebasses de solidarité ;
  • les champs collectifs ;
  • le commerce équitable et les conventions locales relatives aux cérémonies ;
  • des actions transversales portant sur les aspects de la valorisation de la culture locale, les visites d’échanges, la promotion de la santé humaine et celle de l’accès aux services sociaux de base.

La solidarité entre les familles et les communautés locales au niveau du village est une tradition très ancienne. Elle se manifeste surtout lors des cérémonies coutumières et religieuses. A l’origine, l’apport de chacun avait un caractère symbolique de partage d’un événement heureux (baptême) ou malheureux (décès). Ces cérémonies étaient également l’occasion pour renforcer les relations séculaires entre certains groupes sociaux.

Malheureusement, ces bonnes pratiques qui renforçaient la cohésion sociale ont été progressivement dénaturées par les nouvelles pratiques. Aujourd’hui, les cérémonies sont de plus en plus perçues comme une compétition sociale, des occasions pour "s’afficher" et gaspiller.

En général, ce sont les populations les plus démunies ou les plus vulnérables qui perpétuent ces pratiques néfastes pour les familles et la communauté. Ainsi, ces gaspillages sont à l’origine de l’endettement de beaucoup de familles et à l’augmentation de leur vulnérabilité à la soudure.

Pourtant, ces pratiques de gaspillage ne relèvent pas de nos traditions, encore moins de l’Islam et de la Sunna du Prophète Mohamed (PSL). En outre, la loi N°67- 04 du 24 février 1967 a été votée pour lutter contre les gaspillages et les dépenses excessives lors des cérémonies familiales.

Face à cette situation dangereuse pour la cohésion sociale et le développement des villages, les AVD se mobilisent contre les gaspillages lors des cérémonies familiales. Avec le soutien d’ADC (Action De Carême Suisse), l’Union des Jeunes Agriculteurs de Koyli Wirndé (UJAK) accompagne les initiatives et parmi eux, les habitants du village de Mbantou qui ont signé une convention locale ce 19 Octobre 2015.

Toujours dans la même dynamique, UJAK a organisé, sous la présidence effective du sous-préfet de Gamadji Saré, un forum de restitution du processus de convention du village de MBANTOU sur les dépenses excessives lors des cérémonies familiales, le 27 octobre 2015 à Taganith.

JPEG - 107.1 ko



Siege fongs