Adoption d’un instrument juridique pour l’égalité femme-homme et pour le développement durable dans l’espace CEDEAO

mardi 3 décembre 2013
par  Aminata Diène

Depuis 2008, le programme Uniterra soutient ses partenaires dans leur lutte pour l’Egalité des droits entre les Femmes et les Hommes. Des Coalitions pour les Droits et la Citoyenneté des Femmes localisées au Burkina Faso, Guinée-Conakry, Niger, Mali et Sénégal sont aujourd’hui élargies au reste des pays de la CEDEAO, dans une initiative collective pour faire adopter un instrument juridique favorisant l’égalité des droits entre les femmes et les hommes dans l’espace CEDEAO.

L’existence de politiques genre dans plusieurs pays de l’Afrique de Ouest, l’initiative de l’Union Africaine de faire des années 2010 à 2020 la Décennie de la Femme Africaine et la création de ONU-Femmes pour appuyer les efforts des Etats à promouvoir les droits des femmes, sont quelques unes des opportunités que nos pays doivent saisir pour parvenir à une plus grande égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Il s’agit d’abord d’une question de principe dictée par un souci de justice. La lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes s’inscrit dans un cadre plus large de promotion des droits humains. Les pays membres de la CEDEAO y attachent la plus grande importance. En outre, l’égalité entre les femmes et les hommes est un enjeu majeur pour le développement de nos pays.

L’histoire nous montre que lorsque des populations œuvrent à l’atteinte de l’égalité entre femmes et hommes, c’est tout le peuple qui en bénéficie.

PDF - 680.9 ko
Adoption d’un instrument juridique pour l’égalité femme-homme et pour le développement durable dans l’espace CEDEAO

Pour signer la pétition



Siege fongs