Célébration de la journée mondiale de la biodiversité

mercredi 21 mai 2014
par  Aminata Diène

Célébrée le 22 mai de chaque année, la 15ème journée internationale de la biodiversité a pour thème cette année la biodiversité insulaire. Le thème de la diversité biologique insulaire a été choisi pour coïncider avec la décision de l’Assemblée générale des Nations Unies de désigner 2014, comme étant l’Année internationale des petits États insulaires en développement.

L’Afrique de l’Ouest est riche en biodiversité cultivée et en savoir-faire paysans sur les semences locales. Cependant, avec la promotion d’une nouvelle Révolution verte en Afrique, la biodiversité cultivée et l’autonomie semencière en agriculture paysanne sont très menacées. Pourtant le Traité International des Ressources Phylogénétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture (TIRPAA) fait obligation aux gouvernements de mettre en œuvre des politiques favorables à l’utilisation durable de ces ressources, de reconnaître et de protéger les droits des agriculteurs à conserver, utiliser, échanger et vendre leurs semences de ferme.

Au Sénégal, l’utilisation durable des semences paysannes et les droits des agriculteurs sur leurs semences sont effectivement au centre des préoccupations du mouvement paysan. Ce dernier s’exprime notamment par les initiatives de l’Association Sénégalaise des Producteurs de Semences Paysannes (ASPSP) et régionalement par les activités de la Coordination Ouest Africaine des Semences Paysannes (COASP).

Ainsi, à l’initiative de l’ASPSP, les paysans et paysannes qui font vivre la biodiversité agricole et défendent les droits des paysans sur leurs semences se sont retrouvés du 9 au 11 mars 2014 à la 4ème foire sous régionale des semences paysannes dans le village de Djimini /département de Vélingara en Haute Casamance. Près de 300 personnes de toute la région ouest-africaine (Guinée Conakry, Guinée Bissau, Sénégal, Côte d’Ivoire, Gambie, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Togo, Bénin, Niger), d’Europe (France, Suisse, Italie), d’Inde et du Canada sont venus partager leurs expériences et savoir-faire.

La biodiversité (ou diversité biologique) est le fruit d’une évolution qui s’est façonnée pendant des milliards d’années. Elle décrit la diversité des êtres vivants et des écosystèmes : la faune, la flore, les champignons, les bactéries, les virus, les milieux mais aussi les races et variétés agricoles ou domestiques, et les gènes. En tant qu’êtres humains, nous appartenons à une espèce, Homo sapiens, qui constitue l’un des maillons de cette diversité biologique.

Le 20 décembre 2000, l’Assemblée générale a proclamé le 22 mai, comme étant la journée internationale de la diversité biologique (résolution 55/201), pour commémorer l’adoption de la Convention sur la diversité biologique. C’était lors de la Conférence de Nairobi qui s’est déroulée le 22 mai 1992. Auparavant, la journée était célébrée le 29 décembre (résolution 49/119) du 19 décembre 1994).

Profitons de cette journée mondiale pour rappeler l’importance de préserver les droits de nos agriculteurs sur nos propres semences car c’est déjà une contribution importante à la notion de biodiversité.



Siege fongs