L’UJAK prône l’autosuffisance en riz en 2017

lundi 5 janvier 2015
par  Aminata Diène

Le riz est une denrée stratégique au Sénégal, autant pour les populations dont il constitue l’aliment de base que pour l’état dont les besoins internes de consommation en riz dépendent des importations à près de 70%.

Depuis la crise de 2008, l’Etat du Sénégal a initié plusieurs projets et programmes pour développer la filière riz. C’est dans ce sillage que le PSE offre les opportunités nécessaires et le PRACAS s’engage à créer les conditions favorables de valorisation de ces opportunités pour les différents acteurs.

Pour cela, il s’appuie sur une stratégie basée sur quatre grands axes parmi lesquels l’autosuffisance en riz qui représente 73% du coût total du PRACAS.

L’objectif de production attendue du Programme National d’Autosuffisance en Riz (PNAR) est de 1 080 000 tonnes de riz blanc (équivalent à 1 600 000 tonnes de paddy), il doit être supporté à 60% par les zones irriguées (dont la grande partie par la Vallée du Fleuve Sénégal) et à 40% par la riziculture pluviale.

La moyenne Vallée jusque là déficitaire en termes d’aménagements hydro agricoles et d’équipements veut des actions de rattrapage afin de mieux contribuer à l’atteinte de l’objectif d’autosuffisance en riz.
JPEG - 147.1 ko



Siege fongs