Atelier d’évaluation à mi-parcours du projet « Promotion de la souveraineté alimentaire par la valorisation des ressources locales au Sénégal »

mercredi 24 mai 2017
par  Aminata Diène, Malick DJITTE

Un atelier portant sur l’évaluation à mi-parcours du projet « Promotion de la souveraineté alimentaire par la valorisation des ressources locales au Sénégal » se tient, ce mercredi 24 mai 2017 dans les locaux de la Fédération des Organisations Non-Gouvernementales du Sénégal (FONGS-Action paysanne) à Thiès.

Objectif général de l’atelier :

  • Partager, analyser et approfondir les résultats issus des ateliers d’auto-évaluation réalisés au niveau associatif.

Objectifs spécifiques :

  1. Analyser la pertinence des activités déroulées dans les zones d’intervention du projet ;
  2. Faire une appréciation critique des résultats obtenus en se référant aux différents indicateurs du cadre logique.

Au cours de cet atelier national d’auto-évaluation, des questions sont à traiter. Il s’agit de :

La présentation des résultats en cours des boulangers et transformatrices :

  • Faire l’estimation du pourcentage des boulangers et femmes formés qui diversifient leur offre à partir des recettes à base de céréales locales enseignées (en substitution au blé) ;
  • Estimer le pourcentage de substitution de blé par les céréales locales pour les boulangers et les femmes têtes de file ;
  • Faire l’évaluation du nombre de boulangers (en chômage au démarrage du projet) qui ont repris leur activité grâce au projet ;
  • Evaluer l’évolution des bénéfices moyens réalisés par les femmes transformatrices (têtes de file) et les boulangers ;
  • Evaluer en moyenne le nombre de villages actuellement polarisés par les boulangers et femmes transformatrices (villages qui ont accès au pain et beignets et à base de céréales locales).

Partager les résultats de la mission de Marianne

La rentabilité de la minoterie et le fonctionnement du comité de gestion

  • Faire une restitution des calculs de rentabilités des minoteries ;
  • Analyser les points forts et les points faibles ;
  • Instaurer un débat pour permettre aux acteurs de proposer des pistes d’amélioration ;
  • Evaluer la stratégie d’approvisionnement en farine de céréales locales par les boulangers et les femmes transformatrices mise en place par le comité de gestion (les modalités d’approvisionnement retenues dans chaque Organisation paysanne (Op), notamment pour les zones les plus éloignées et les périodes d’hivernage (difficulté des routes avec la pluie). Les coûts de transport qui les prend en charge, les fréquences d’approvisionnement, etc. ;
  • Evaluer la fonctionnalité du comité de gestion en se focalisant sur la tenue correcte des réunions mensuelles, la disponibilité des PV, l’implication de toutes les parties prenantes, l’accès facile aux informations, la maîtrise des informations, le mode de transmission des informations.

La formulation de propositions pour la poursuite des activités

  • Formuler des recommandations pour la poursuite des activités ;
  • Élaborer un plan d’action/OP détaillé des activités restantes du projet ;
  • Programmer l’atelier Nationale d’évaluation au niveau FONGS.
JPEG - 161.4 ko
Photo salle atelier national d’évaluation à mi-parcours projet PSAVRL

Navigation

Articles de la rubrique

  • Atelier d’évaluation à mi-parcours du projet « Promotion de la souveraineté alimentaire par la valorisation des ressources locales au Sénégal »

Siege fongs